Traditions et l’artisanat : Pyrénées françaises

0
120
Ancient factories in french Pyrenees
D'où viennent les sandales typiques catalanes?
Ad

Par-dessus les montagnes – vers la France !

De la Costa Brava, la frontière française n’est pas loin.. Nous faisons donc une excursion d’une journée pour découvrir les traditions et l’artisanat dans les Pyrénées françaises. Le toit coulissant ouvert, la radio allumée et enfin nous respirons l’air sain des montagnes. Le soleil brille et une brise fraîche de Tramontana dans nos cheveux. Uncertain temps près de la côte, la vue sur l’horizon, où le ciel et la mer se rencontrent. Puis à travers les forêts de chênes-lièges et de chênes verts de la Garrotxa. Et hop – nous nous trouvons déjà dans les Pyrénées! Le paysage brille d’un vert étonnamment intense. Très agréable après ce long, chaud et sec été au bord de la mer. En respirant profondément, nous profitons de l’air frais des montagnes. Les cloches des vaches sonnent bien. On voit déjà la première neige sur quelques sommets des montagnes.

Sommets des montagnes & marchés hebdomadaires

Nous arrêtons dans des petits villages endormis. Le temps semble s’être arrêté. A Saint Pau de Segúries il y a un marché hebdomadaire. Nous achetons du fromage, des tomates, des saucisses et du pain. On continue vers la petite ville de montagne qui s’appelle Camprodon et qui me rappelle d’un autre siècle. Nous sommes tentés de faire une petite pause et de nous promener dans le village. Il y a une rivière impétueuse et un pont avec la vue enchanteresse sur les sommets des Pyrénées.

Ad

Des maisons colorées, des petits cafés et de jolies boutiques avec les produits de la région vous invitent à flâner et à faire du shopping. dans notre panier comme souvenir pour la maison finissent des délicieuses saucisses et du jambon, des fromages bien affinés et du pain fait à la main au poêle à bois. Bien sûr que les délicieux biscuits „Birba“ – fabriqués à Camprodon depuis 1893 – sont également inclus.

Il nous reste du temps pour boire un bon «Café con hielo» : Le café glacé léger et rafraîchissant de l’ Espagne. Puis on continue la route vers la France. Peu avant une heure du midi, nous faisons un petit détour par le village d’Espinavell. C’est l’heure du déjeuner. Au restaurant au pied du village et des imposants sommets au ciel, le restaurant familial „Les Planes“ vous attire avec une cuisine à base de produits frais et régionaux. Nous mangeons une salade paysanne et des truites de la rivière. Délicieux ! L’après-midi, nous traversons la frontière et approchons de la destination d’aujourd’hui. Nous avons organisé une visite à Saint-Laurent-de-Cerdans des deux petites usines historiques du village.

Traditions et l’artisanat: La construction des usines

«Les Toiles du Soleil», l’usine de tissage catalan, a été fondé à la fin du 19ème siècle. À cette époque, Saint-Laurant-de-Cerdans devient l’un des endroits où l’industrie textile et la fabrication de sandales prospèrent. Difficile à imaginer – mais même les mineurs portaient les traditionnelles sandales à lacer catalanes en tissu – appelées Vigatanes – lorsqu’ils travaillaient sous terre.

Ancient factories in french Pyrenees
Beauté de village dans les Pyrénées françaises

Dans l’usine textile, la tradition du tissage catalan s’est industrialisée. Des tissus de haute qualité en coton et en lin ont été tramés dans les couleurs et les rayures typiques de la région. L’entreprise «Sans & Gracerie» de Saint-Laurent-de-Cerdans a connu un grand succès et s’est fait un nom dans toute la Catalogne avec la production des tissus, des cordes tressées et des sandales. En 1939, la société atteint ses heures de gloire et élargit sa gamme de produits. Dès lors, l’atelier ne vend plus seulement des tissus à la pièce. De plus des nappes, des serviettes, des taies d’oreiller, des sacs et des rideaux. Malheureusement, l’usine a dû fermer dans les années d’après-guerre en raison de difficultés économiques. A partir de 1955, les machines étaient immobiles et les halls de l’usine étaient vides.

Le tissage d’aujourd’hui

… Heureusement pas pour toujours. En 1993, le couple catalan Henri et Françoise Quinta achète l’ancienne usine et rouvre la production traditionnelle. Henri Quinta, qui dirige encore aujourd’hui l’atelier de tissage, a étudié l’art à Paris et prend sa inspiration des échantillons archivés pour concevoir les tissus. Néanmoins, il a fallu du courage, de l’innovation et de la créativité pour adapter le design des tissus aux tendances d’aujourd’hui et pour le rétablir sur le marché très concurrentiel du textile. Les produits convainquent par leur qualité. Ils sont authentiques, classiques et bien colorés. Le style s’intègre parfaitement dans les maisons de campagne françaises et catalanes ainsi que sur les terrasses des maisons de vacances en bord de la mer.

Les vieux métiers à tisser résonnent encore aujourd’hui lors de notre visite. Les visages sympathiques des ouvriers transmettent la joie de l’artisanat et du produit. Après la visite de l’usine, nous parcourons également le magasin et emportons à la maison quelques restes de tissus rayés colorés – pour en coudre des taies d’oreillers et des sacs de plage. Si on était trop hésitant pour acheter les produits, on peut les trouver encore sur www.toiles-du-soleil.com

L’artisanat des sandales

Les studios de «Création catalane» sont installés juste à côté des „Toiles du Soleil“ – dans l’ancienne usine d’Espandrilles. C’est ici, notre prochain rendez-vous. La petite usine de chaussures a également fermé ses portes en 1955, mais elle a rouvert ses portes en février 2008. Pour la fabrication des sandales confortables et colorées, seuls les tissus de «Les Toiles du Soleil» sont utilisés.
«Création catalane» est l’une des dernières entreprises artisanales des Pyrénées orientales. Ils se sont spécialisés dans les espandrilles et les traditionnelles sandales catalanes «Vigatanes», devenues célèbres dans le monde entier parce qu’elles étaient autrefois portées par l’artiste surréaliste Salvador Dalí.

L'usine des Espandrilles à Saint-Laurent-de-Cerdans
La mur devant l’usine des sandales: affectueusement décorée

Le petit magasin devant l’atelier a beaucoup de clientèle. C’est même difficile d’atteindre les étagères des sandales. Bien sûr, nous ne voulons pas seulement écouter les explications pendant la visite de l’usine, mais aussi acheter des chaussures.  La décision avec tants des couleurs n’est pas facile à prendre. Mais à un moment, tout le monde a une boîte des chaussures à la main. Et pour ceux qui n’ont pas pu choisir un modèle sur place, il y a heureusement la boutique en ligne : www.espadrille-catalane.com
Sur le chemin du retour, je regarde en haut. Les nuages pendent comme de la barbe à papa dans le bleu ciel. Les bourdons fredonnent autour des chardons à fleurs violettes. Lentement, le soleil disparaît derrière l’horizon. La fin de l’été sur la Costa Brava et dans les Pyrénées est tout simplement fantastique.

Ad

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.