Les ruines d’Empúries

Voyage dans le temps

0
230
Costa brava, culture, art, histoire
Les ruines d'Empúries d'en haut

On y va, aux ruines d’Empúries!

Les ruines d’Empúries (grec ancien : Emporion, espagnol : Ampurias) sont l’un des plus anciens monuments culturels de Catalogne. C’est le seul site archéologique de toute la péninsule ibérique où les visiteurs ont la possibilité de voir des ruines grecques et romaines dans une même zone. Bien que les premières fouilles aient été effectuées dès 1846-1848, on estime que le site qui est déjà vaste, ne représente que 25% de la superficie totale des ruines. Pendant notre visite, nous observons également quelques archéologues à leur travail.

L’emplacement à couper le souffle avec vue sur la mer se trouve près des plus belles plages de la Costa Brava. Vous pourrez y découvrir de vieux murs et colonnes, des sols en mosaïque très bien conservés et des ouvrages en marbre enchanteurs. A l’entrée de la zone, il y a de petits interphones à emporter, avec lesquels on peut écouter des explications sur différents objets d’intérêt en plusieurs langues. Notre conseil : la version pour des enfants raconte l’histoire d’une manière agréable, simple et humoristique.

costa brava ruines d'Empúries
Une vue magnifique jusqu’á la mer!

L’histoire greque

Au VIe siècle av. J.-C., c’est ici qu’a été construit l’Emporion, un établissement commercial grec qui donne encore aujourd’hui le nom à la région de l’Empordá. Parmi les produits d’exportation de l’époque, on trouvait des produits de l’agriculture et des minerais qui étaient échangés avec les habitants – par exemple d’Ullastret – principalement contre du métal et de la poterie. Mais l’Emporion était aussi un point de transbordement pour d’autres relations commerciales, comme celles avec les îles Baléares ou le sud de l’Espagne.

La vieille ville grecque (grec : Palaiapolis) était la partie la plus ancienne de l’Emporion et se trouvait à cette époque sur une petite île à l’embouchure du Flúvia. Palaiapolis a ensuite été déplacée sur le continent vers 500 av. J.-C. en tant que nouvelle ville (grec : Neapolis). Lá-bas, le commerce a continué à prospérer et on y peut aujourd’hui voir les vestiges. Au nord-est de Neapolis, au milieu de la mer – l’ancien quartier portuaire avec une structure murale incroyablement bien conservée est toujours blasonné. Juste à côté, vous pouvez vous baigner à la « Platja de Moll Grec » (plage de la jetée grecque) dans une ambiance antique et charmante.

san marti de empúries, ruinen, costa brava, ausgrabungsstätte, sehenswürdigkeit
Ruines de la nouvelle ville greque

Première étape: Neapolis

Notre visite commence à Neapolis. L’ancienne muraille de Neapolis contraste d’une façon impressionnante avec les couleurs de la mer bleue cristalline et les pins verts. Sur le côté gauche et légèrement surélevé, il se trouve le quartier saint de la nouvelle ville greque, dans lequel il y a aujourd’hui une grande statue du dieu Asklepios. C’était le site du temple sacré de l’ancien dieu de la guérison. Les visiteurs peuvent s’émerveiller de la statue originale au musée archéologique juste à côté. Le soleil brûle et il y a peu d’ombre sur le grand territoire. Puis nous découvrons d’anciennes citernes, plus près de la mer, on arrive enfin aux murs de fondation de l’Agora. C’était autrefois la place centrale du village, où se tenaient les fêtes et le marché hebdomadaire. Heureusement, une brise fraîche de la mer souffle vers nous.

Arrivés au musée, nous voyons entre autres des antiques œuvres d’art en céramique, en bronze et en marbre.

L’histoire romaine

Ensuite, nous remontons les nombreuses marches jusqu’aux ruines de la ville romaine. A la fin du IIIe siècle av. J.-C., les Romains utilisèrent la position stratégique de l’Emporion dans leur lutte contre Carthage. De olus l’Emporion devint le point de départ de la conquête romaine de l’Espagne. Sous Jules César, l’Emporiae a été prolongé. A partir de 49 av. J.-C., la ville romaine, aussi appelée Municipium, fut construite au-dessus de la ville grecque.

Voyage dans le temps - Aux ruines d'Empúries
Colonne romaine au Forum

Elle se caractérise par un réseau routier très ordonné et à angle droit. La nouvelle ville grecque coexistera encore environ 150 ans à côté du Municipium. Sous l’Empire romain, Emporiae a perdu de son importance. C’est la conséquence de la concurrence de métropoles comme Barcino (aujourd’hui Barcelone), qui, contrairement à Emporiae, se trouvaient sur les plus grandes routes commerciales pour le vin et l’huile d’olive vers l’Italie. A partir du IVe siècle, les deux établissements furent utilisés comme cimetières, comme le confirment les vestiges d’une basilique chrétienne primitive.

Les ruines d'Empúries
Ruines du Municipium

Prochaine escale: Le Municipium romain

Lors de la visite de la région romaine, le premier monument à lequel vous arrivez est le Forum. Puis on découvre les fondations de quelques villas, dont certaines impressionnent par leurs mosaïques incroyablement bien conservées. Nous continuons jusqu’au grand complexe de la citerne, où l’eau potable et l’eau de service étaient ramasseées sous terre à l’époque. Nous passons également à côté d’anciens thermes, où on pouvait profiter de spas – infusés d’herbes éthérées du grand jardin. En quittant le Municipium, nous passons la belle porte de l’enceinte de la ville. A l’extérieur du mur se trouvent les vestiges de l’ancien amphithéâtre romain – autrefois le théâtre de combats de gladiateurs et d’animaux, de jeux et de compétitions sportives.

Des événements magiques aux ruines d’Empúries

Aujourd’hui, ce lieu enchanteur d’Empúries sert parfois comme endroit romantique pour des mariages de rêve de célébrités. Une bonne idée pour profiter d’un banquet avec vue sur mer. Pour aujourd’hui, nous avons recueilli assez d’impressions. Nous reviendrons sûrement un jour.

Les ruines d'Empúries
L’amphithéâtre romain et la vue sur la mer spectaculaure d’en haut

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.