Sillonner les criques de la Costa Brava au mois de septembre

0
65

L’océan bleu en septembre

La tramontane nous fait grâce de ses vents forts depuis quelques semaines. C’est le moment idéal pour partir à la découverte de la Costa Brava depuis la mer. Sillonner les criques de la côte. La navigation le long des côtes de la Costa Brava est quelque chose de génial. Tout le monde adore ça. Tirer tranquillement des bords en passant d’une crique à l’autre, se laisser aller. Rien ne presse. Profiter des journées ensoleillées de cette fin d’été, écouter le bruissement des vagues, plonger dans l’eau translucide. La mer est incroyablement bleue, les falaises couleur argent, l’écume blanche, les pins verdoient… Un paysage paradisiaque. Un moment propice à la rêverie. Le bonheur – tout simplement !

En haute mer

Nous quittons tout doucement l’agitation des canaux d’Empuriabrava, en passant devant toutes sortes de villas, certaines à la limite du kitch et d’autres ultra-modernes : des cubes blancs avec beaucoup de vitrages. Petits et grands yachts défilent devant nos yeux. On arrive doucement à la sortie du port.On va pouvoir passer à la vitesse supérieure. Olli, notre capitaine, accélère. L’écume blanche éclabousse la caméra. Notre Rio passe très bien dans les vagues, c’est un bateau super souple. Très vite on aperçoit Santa Margarida. On continue en direction de Roses. Devant nous se dressent les immenses paquebots – le nombre d’étages est impressionnant. Les passagers ont déjà débarqué. Ils arpentent sûrement les ruelles de Roses. Le secteur des croisières est en plein boom, malgré le désastreux bilan environnemental. Les navires équipés d’un filtre à particules fines sont en effet très rares.

Parachute ascensionnel – tendance estivale Costa Brava

Devant nous se trouve un parachute ascensionnel. Voler ainsi avec vue sur la baie de Roses – cette curieuse combinaison entre voilier et parachute a rencontré beaucoup de succès cet été. Flotter à 150 mètres au-dessus de la mer : c’est la promesse faite par la société Aventura Nàutica. A partir de 100 Euros c’est possible – à condition de ne pas avoir le vertige. 

Sillonner les criques de la Costa Brava

Ça y est, on a passé le port de plaisance de la ville de Roses. On est parti pour sillonner les criques de la Costa Brava. On ralentit pour admirer calmement ce merveilleux paysage côtier entre Roses et Cadaqués. Nous ne sommes pas les seuls en ce beau jour de septembre. Nombreuses sont les mini-criques à n’être accessibles qu’en bateau ou en dévalant les falaises. Mais il y a quand même des baigneurs. Les quelques bateaux sont autant de jolis points de couleur dans les calanques. Sans parler des animaux gonflables par ci et par là – colorés également bien sûr. Un aigle pêcheur tourne bien haut dans les airs au-dessus de nos têtes. Il est majestueux. Se méfiant de toute cette agitation, il s’éloigne vers l’horizon jusqu’à y disparaître.

Déjeuner dans un Chiringuito

Pour que nous ayons la plus belle vue sur Cadaqués, Olli manœuvre le bateau habilement entre les bouées multicolores et les bateaux amarrés, jusqu’à ce que nous nous trouvons pile en face de l’église, véritable emblème du pittoresque village blanc.Entre temps, c’est l’heure de manger. Nous avons réservé une table au restaurant Chiringuito La Pelosa, situé dans la Cala la Pelosa près de Roses. On y sert une délicieuse paella, des fideua marinera, ainsi que du poisson grillé, coquillages – simplement tout ce que la mer peut offrir. Le tout accompagné d’un rosado ou d’un bianco bien frais – le paradis, alors que ce n’est qu’une simple paillote sur la plage. Mais qu’est-ce qu’on est bien sur cette terrasse ombragée, pratiquement les pieds dans l’eau !

La ville blanche Cadaqués
Cadaqués

Délicatesses catalanes

L’endroit est peu connu des touristes. Les locaux et les connaisseurs adorent. Il est donc fortement conseillé de réserver. Si vous arrivez en bateau, vous pourrez vous amarrer à une des bouées dans la baie. Vous serez ensuite récupérés par un zodiac qui vous emmènera à terre – un service offert par le restaurant. S’il y a du monde, il faut un peu de patience. Au bout de 10 minutes c’est à nous : le canot pneumatique noir nous prend en charge. Notre table est prête, on nous apporte la carte tout de suite et les boissons sont promptement servies. Le service est agréable et rapide. Les entrées ne se font pas attendre longtemps – “calamares a la andaluza“. Ensuite c’est au tour des “fideua marinera“. C’est une spécialité catalane qui ressemble à une paella, mais le riz est remplacé par des pâtes très très fines, presque des cheveux d’ange. C’est délicieux !

Château de Roses, pendant le billonnage des criques sur la Costa Brava.
Sur le chemin – Château de Roses

Le retour

Un peu de rosé avec ça, c’est parfait. Salut ! Pour finir un café con hielo. Lorsqu’on commande ce café glacé, on vous sert un espresso, accompagné d’un grand verre de glaçons. On verse le café sur les glaçons, on mélange le tout, et c’est prêt. C’est merveilleusement bon, très rafraîchissant et ça réveille.Tard dans l’après-midi nous rentrons tranquillement à petite vitesse. Que la vie est belle ! La fin de l’été est sublime sur la Costa Brava !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.